Open/Close Menu Agence gabonaise de Normalisation
x

À compter du 20 mai 2016, tous les produits à destination du Gabon devront détenir un certificat de conformité. Toute importation sans celui-ci ne sera pas dédouané, ni être mis sur le marché gabonais.

L’AGENCE gabonaise de normalisation (Aganor) a organisé, hier, à la chambre de commerce, une réunion explicative à l’endroit des opérateurs économiques. Cette rencontre entre l’organe régulateur de la normalisation et les acteurs économiques a permis de dessiner les différents contours de la mise en application du Programme gabonais d’évaluation de la conformité (Progec). Mais aussi de discuter de la question de l’évaluation des produits à l’importation.

« Nous sommes, aujourd’hui, dans la phase de mise en œuvre du Progec avec les personnes concernées. Jusqu’à ce jour, l’organisme en charge de la conformité n’est pas allé sur le terrain de la qualité des produits qui sont importés », a expliqué Huguette Tsono.

Lancé en 2012, le Progec est officiellement entré en vigueur depuis l’arrêté de février 2016, avec une période de grâce accordée aux opérateurs jusqu’au 20 mai prochain. A partir de cette date-butoir seront concernés, dans un premier temps, les produits électroménagers et électroniques. Puis, les matériaux de construction et, enfin, la cosmétique et les jouets. La mesure sera appliquée un peu plus tard au segment alimentaire après une analyse approfondie de cette première phase de démarrage.

R.H.A