Open/Close Menu Agence gabonaise de Normalisation

Suite à l’Arrêté N°1080-20/MTCPMEI/MEF du 16 juillet 2020, fixant les conditions d’application de l’Evaluation de la Conformité aux Normes des produits et l’entrée en vigueur des contrôles, la Confédération Patronale Gabonaise (CPG), accompagnée d’un ensemble de syndicats dont l’UPEGA, le SYMPEX entre autres, ont sollicité une séance de travail avec M. Hugues MBADINGA MADIYA, Ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Industrie et l’Agence Gabonaise de Normalisation représentée par son Directeur Général, M. Abdu Razzaq Guy KAMBOGO et M. Michel ANTSELEVE, Directeur Général à la Direction Générale de l’Industrie et de la Compétitivité (DGIC). Le Ministre était assisté de son Directeur de Cabinet, ainsi que de ses Conseillers.

Cette séance de travail qui s’est tenue durant près de trois (3) heures de temps au Cabinet du Ministre, a eu pour but d’aborder les différentes problématiques soulevées par l’Arrêté susmentionné et les inquiétudes qui en découlent du point de vue du Patronat.

La Confédération Patronale Gabonaise a tenu à rappeler qu’elle n’est nullement opposée à une démarche Qualité qui permet de sécuriser le consommateur, de favoriser la croissance et de garantir la compétitivité. Aussi, la mise en application des nouvelles orientations inhérentes au Programme Gabonais d’Evaluation de la Conformité (PROGEC) a été jugée trop précipitée dans sa mise en œuvre. Le Patronat a sollicité de la part de l’AGANOR une période de flexibilité.

Au regard de l’importance des enjeux, il a été décidé par M. le Ministre, de la mise en place d’un groupe de travail entre la Confédération Patronale Gabonaise et l’AGANOR afin de réfléchir sur les points d’achoppements du Programme Gabonais d’Evaluation de la Conformité (PROGEC) afin de trouver une solution commune.